Accueil Territoire Plan Local d'Urbanisme

Plan Local d'Urbanisme

Petite chronologie

  • 25 mars 1985 : la commune se dote de son premier document d’urbanisme : un P.O.S. (Plan d’Occupation des Sols). Ce document est ensuite régulièrement modifié (en 1986 et 1988).
  • 16 juillet 1993 : adoption du 2ème P.O.S. révisé. Ce document est également régulièrement modifié par la suite (en 1997 et 2001).
  • 19 janvier 2009 : approbation du P.L.U. (Plan Local d'Urbanisme)
  • 13 novembre 2013 : approbation de la modification n°1 du P.L.U.
  • 30 avril 2015 : approbation de la modification n°2 du P.L.U.
  • 17 avril 2017 : approbation de la modification n°3 du P.L.U.

Documents à télécharger

Le P.L.U. concerne l'intégralité du territoire communal qu'il découpe en différentes zones :

Les zones urbaines dites « zones U » : l'article R.123-5 du code de l'urbanisme définit comme pouvant « être classés en zone urbaine les secteurs déjà urbanisés et les secteurs où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter ».

Les zones à urbaniser dites « zones AU » : l'article R.123-6 du code de l'urbanisme définit comme pouvant « être classés en zone à urbaniser les secteurs à caractère naturel de la commune destinés à être ouverts à l'urbanisation ».

Les zones agricoles dites « zones A » : l'article R.123-7 du code de l'urbanisme définit comme pouvant être classés en zone agricole les secteurs de la commune, équipés ou non, à protéger en raison du potentiel agronomique, biologique ou économique des terres agricoles ». C'est un régime strict et surveillé, seules les constructions ou installations nécessaires aux services publics et à l'exploitation agricole y sont autorisées.

Les zones naturelles dites « zones N » : l'article R.123-8 du code de l'urbanisme définit comme pouvant « être classés en zone naturelle les secteurs de la commune, équipés ou non, à protéger en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt, notamment du point de vue esthétique, historique ou écologique, soit de l'existence d'une exploitation forestière, soit de leur caractère d'espaces naturels ».

Crédit photo : Denis BINAUD

Mise à jour P.L.U 7 décembre 2017 relative aux servitudes de transport de gaz et matières dangereuses